Les tumeurs cérébrales chiens sont des croissances anormales de cellules qui affectent le cerveau et/ou les membranes environnantes. Ils peuvent être primaires ou secondaires. La tumeur cérébrale primaire débute dans le cerveau du chien, alors que la tumeur cérébrale secondaire se métastase et se propage dans le cerveau depuis un autre point de départ de l’organisme du chien.

Les tumeurs cérébrales chiens secondaires ne sont pas à confondre avec un cancer du cerveau, car les cellules en croissance ne sont pas faites de tissu cérébral. Ils peuvent aussi ne pas être directement placés dans le cerveau mais se propager dans le tissu cérébral à partir d’un autre endroit, comme la cavité nasale ou l’os, par exemple.

Causes des tumeurs cérébrales chiens.

Tumeurs cérébrales chiens

Elles ne sont pas bien connues, mais plusieurs facteurs génétiques, alimentaires et environnementaux vont probablement affecter la croissance cellulaire anormale de cellules. Les symptômes des tumeurs cérébrales sont souvent graves et affaiblissante. Entraînent fréquemment la mort.

Si vous remarquez des signes de tumeur cérébrale chez votre chien, vous devez alors aller en urgence voir votre vétérinaire pour un diagnostic complet et mettre en place un traitement. Voici ce que vous devriez savoir sur les symptômes, les causes et les traitements des tumeurs cérébrales chiens.

Les symptômes des tumeurs cérébrales.

A savoir que les symptômes de tumeur cérébrale chien dépendent de la taille et du lieu des masses. Ces symptômes peuvent apparaître petit à petit et augmenter progressivement en gravité pendant que la tumeur se développe. Ils peuvent aussi apparaître d’un seul coup et être très forte.

Le signe le plus fréquent d’une tumeur cérébrale est les crises, en particulier si ces crises arrivent pour la première fois après qu’un chien ai dépassé l’âge de cinq ans.

Plusieurs autres symptômes possibles de tumeurs cérébrales :

  • Cécité ou vision altérée
  • Allure ou position anormale
  • Mouvement oculaire anormal
  • Léthargie
  • Inclinaison ou rotation de la tête
  • La faiblesse
  • Éternuements
  • Agression inhabituelle ou comportement anormal
  • Hypersensibilité à la douleur ou au toucher autour du cou
  • Perte de coordination
  • Cerclage
  • Perte d’appétit
  • Uriner dans la maison lorsque les chiens sont normalement entraînés à la maison
  • Saignements de nez
  • Halètement et difficulté à respirer

Causes des tumeurs cérébrales canine

image d'ourson chiens maladeLes causes des tumeurs cérébrales chez les chiens sont encore incomprises.  On pense que des facteurs alimentaires, génétiques, environnementaux, chimiques et du système immunitaire peuvent jouer sur la croissance anormale des cellules. Les blessures et les maladies peuvent aussi jouer un rôle important.

Il existe des chiens plus à risque de contracter une tumeur cérébrale. Les chiens plus vieux, ceux en particulier âgés de plus de cinq ans, sont plus enclins à développer la maladie.

Les chiens brachycéphales (qui ont le crâne court), ceux à museau court  sont plus sujets aux tumeurs des cellules gliales et aux tumeurs hypophysaires. Ce  sont deux types de tumeurs cérébrales.

Les Golden Retrievers, Terriers de Boston, les Doberman Pinschers, les Boxers, les Bulldogs anglais, les Old Sheepdogs et les Scottish Terriers semblent également développer des tumeurs cérébrales plus que les autres races.

Traitements

Il existe trois principaux types de traitement des tumeurs cérébrales chez le chien. Il s’agit entre autre de la chirurgie, de la radiothérapie et de la chimiothérapie.

Le but de ces traitements est de détruire ou, au moins, de diminuer la taille des tumeurs cérébrales. Mais aussi de contrôler toute accumulation de liquide pouvant être là à cause des tumeurs.

La chirurgie canine est utilisée pour ôter tout ou une partie des tumeurs cérébrales, tandis que la chimiothérapie et la radiothérapie sont utilisées pour diminuer la taille des tumeurs (ou contrôler leur croissance). La plupart des animaux qui subissent ce traitement auront droit à des médicaments pour des symptômes comme les convulsions.

Le pronostic change selon le type de traitement utilisé, mais en règle générale, une combinaison de chirurgie et de radiothérapie permet des durées de survie plus longues, et qui varient généralement de six mois à trois ans.

Cas les plus avancés.

Pour certains chiens, le diagnostic arrive parfois trop tard et il ne reste au maitre plus qu’à se faire à l’idée qu’il va perdre son compagnon. Il est donc important de s’y préparer. La perte d’un animal est souvent difficile. Surtout celle d’un chien qui a partagé sa vie avec la nôtre.

Nous ne vous le répéterons jamais assez, profitez de votre chien le plus possible, et ce même (surtout) quand il est en bonne santé ! Personne ne peut prédire de quoi demain sera fait.

Et vous, avez-vous eu à faire à une tumeur ou un cancer chez votre chien ? Parlez-nous en si c’est le cas. Ceci pourrait aider des lecteurs qui sont dans le même cas. Et si vous avez des problèmes de puces, venez lire notre article sur les puces et les tiques ici.